Traitements du glaucome

Les traitements au laser

Plusieurs traitements au laser sont envisageables, selon le type de glaucome porté par le patient.

  • Glaucome par fermeture d’angle

Le premier type de traitement au laser vise à rectifier un œil ayant des prédispositions à l’apparition d’un glaucome par fermeture d’angle. Cette technique au laser se nomme iridotomie et consiste à faire un trou dans l’iris et lui empêcher de faire obstacle au passage de l’humeur aqueuse.

  • Glaucome à angle ouvert

Le deuxième type de traitement au laser veille à effectuer une trabéculoplastie au laser Angon, pour élargir les mailles du trabéculum, les fibres servants à filtrer l’humeur aqueuse de l’œil.

 

 

La troisième technique au laser est réservée au bloc opératoire. Elle permet de détruire partiellement le corps ciliaire, responsable de la création d’humeur aqueuse, ce dernier produira moins d’humeur et diminuera la pression interne de l’œil. Cette méthode de traitement du glaucome est rarement indiquée et entre en compte lors du traitement de glaucomes réfractaires ou si les deux autres traitements n’ont pas marché.

Les collyres

En 1ère intention, il est toujours préconisé l’administration de collyres spécifiques pour les yeux, le traitement le plus courant contre le glaucome.

 

Une alternative à la chirurgie : les ultrasons

La technique des ultrasons UCᶾ est une alternative à la chirurgie (cyclo coagulation circulaire par ultrasons).

Traitement médical ou chirurgical du glaucome

Le glaucome peut être traité médicalement grâce à des gouttes dans les yeux en 1ère intention, qui sont des vasosculoprotecteurs ou vasodilatateurs.

Pour les yeux, nombre de collyres sont disponibles pour augmenter l’évacuation d’humeur aqueuse ou réduire sa production.

Le glaucome peut aussi être traité chirurgicalement, seulement ce n’est pas une chirurgie définitive, en effet on ne soigne pas le glaucome mais on peut permettre grâce à certains procédés d’abaisser la pression intraoculaire. La chirurgie n’a ici pas la volonté de restaurer la vue, mais de préserver la vision restante.

 

Peuvent être pratiquées :

  • Une trabéculectomie visant à faire un trou dans le trabéculum, pour mieux évacuer les humeurs aqueuses.
  • Une sclérectomie profonde non perforante, qui permet d’affiner et affaiblir la filtration du trabéculum. En résulte une meilleure perméabilité.
  • L’iridectomie chirurgicale, est un procédé chirurgical visant à remplacer une iridectomie au laser quand c’est nécessaire. Elle permet aussi de faire un trou dans l’iris.
  • Stent ou micro drain : les chirurgies micro-invasives du glaucome, connues sous le terme de MIGS (acronyme du terme anglo-saxon de « Minimally Invasive Glaucoma Surgery ») comprennent différentes techniques, soutenues par différents dispositifs médicaux. Elles consistent à placer un micro-drain ou un stent dans les voies d’écoulement pour faciliter l’évacuation de l’humeur aqueuse hors de l’œil et donc abaisser la pression oculaire. Ces implants sont livrés stériles et leur nature variable (plastique, titane, collagène animal,…). L’intervention chirurgicale se déroule toujours au bloc opératoire, en milieu chirurgical stérile et sous microscope alors que le patient est installé sur le dos. Il existe plusieurs types de drains et de micro-stents différents par leur nature, leur taille et leur fonctionnement. Ces drains dérivent l’humeur aqueuse vers le trabéculum (et ensuite le canal de Schlemm) ou vers l’espace supra-choroïdien (chirurgie sans bulle de filtration dans les deux cas) ou au travers de la paroi de l’œil sous la conjonctive (chirurgie avec bulle de filtration).