Les différents glaucomes

Les glaucomes à ouverture ou fermeture d’angle

 

Les glaucomes sont majoritairement des glaucomes dits chroniques (ou glaucomes à angle ouvert), et sont dus à la fermeture lente du filtre d’évacuation d’humeur aqueuse. Le processus est si long que le patient ne ressent pas l’augmentation de la pression oculaire.

Le glaucome chronique est plus susceptible d’apparaître chez les personnes ayant plus de 40 ans. Il y a aussi des facteurs génétiques et ethniques à prendre en compte : les personnes originaires d’Afrique noire ou des Antilles sont plus susceptibles de souffrir d’un glaucome chronique.

Le glaucome aigu (ou à angle fermé) est une maladie complètement différente et beaucoup moins fréquente. Les signes sont ici très forts : une douleur intense, une baisse de la vision brutale et un œil rouge, tendu. Le glaucome à angle fermé apparaît plus souvent chez les femmes et est très rare avant 40 ans.

Les autres formes de glaucome

 

Il existe d’autres formes de glaucome, bien que plus rares elles sont tout de même à prendre en compte.

Les glaucomes congénitaux qui se manifestent dès la naissance, l’enfant larmoie car l’humeur aqueuse de ses yeux s’évacue mal, les garçons sont plus touchés que les filles.

Le glaucome néovasculaire est dû à une pathologie de la rétine, telle une occlusion, un diabète, ou un traumatisme oculaire. Il est caractérisé par l’apparition de vaisseaux sur l’Iris.

Le glaucome pigmentaire est une forme rare de glaucome qui arrive à cause d’un frottement de l’iris contre la couche pigmentaire de l’œil. Certains pigments peuvent alors se détacher, boucher le réseau trabéculaire et augmenter de ce fait la pression oculaire.